Imagerie médicale : Quels outils d’intelligence artificielle privilégier pour votre activité ?

Le développement de l’Intelligence Artificielle est bénéfique pour les médecins et les patients. Les champs d’application de ces solutions connectées sont légion. Procédures administratives, outils de suivi du patient, aide à l’interprétation de radiographies médicales, détection plus précoce des pathologies … Il existe un nombre significatif d’applications qui permettent d’améliorer votre travail quotidien et de surmonter les difficultés que vous pouvez rencontrer. Dans un contexte où la population vieillit et les pathologies sont de plus en plus nombreuses, votre charge de travail d’analyse d’image peut être plus important, pour un nombre de radiologues qui, lui, reste stable. Alors, comment l’IA peut-elle concrètement vous aider ? Quels sont les exemples de dispositifs répondant à vos besoins ? Retrouvez tout ce qu’il faut savoir dans notre article !

L’Intelligence Artificielle au service de votre performance 

L’utilisation de la technologie dans votre pratique est une formidable opportunité pour gagner en efficacité dans chacun de vos examens. Gaspard d’Assignies, radiologue interventionnel et co-fondateur d’Incepto en est convaincu :

« Nous, radiologues, voyons défiler jusqu’à 50 000 images chaque jour, soit 40 fois plus qu’il y a trente ans. Concrètement, cette masse de données dépasse nos capacités cérébrales. »

L’IA vient alors en soutien important dans vos tâches au quotidien. Pour preuve, avec la technologie, il ne faut que 4 secondes pour faire un scanner de la tête au pied et générer 1600 images.

Si ces algorithmes sont bien « entraînés » et supervisés par le médecin, leur complémentarité avec votre activité seront immédiates ! Une étude publiée dans la revue JAMA Network Open a permis de déceler le potentiel conséquent de l’IA dans la radiographie thoracique.

L’algorithme a été entraîné sur 54 221 radios normales et 35 613 radios anormales. Les analyses ont alors été confrontées à plus d’un millier d’infographies réalisés par quinze médecins, dont dix radiologues.

Les résultats de l’expérimentation sont sans appel : « Les performances du radiologue sont très bonnes et celles du radiologue associé à l’IA excellentes. Ce qui renforce l’idée de complémentarité. » précise le Dr Thibaut Jacques, radiologue au CHU de Lille.

Ces solutions qui facilitent votre quotidien

Alors comment faire le bon choix et intégrer ces technologies dans votre profession ? Il existe d’abord deux types d’outils : ceux qui soutiennent, « réassurent » votre analyse et ceux qui effectuent des tâches allant au-delà des compétences humaines.

Pour le premier cas, on peut citer Gleamer, logiciel qui permet de détecter automatiquement les fractures des membres. Cela vous aide à interpréter vos analyses de manière plus rapide et sûre.

La détection de cancers est également l’un des domaines où l’on constate un fort développement de solution basées sur l’IA en radiologie. Des chercheurs du MIT ont récemment mené une recherche sur un dispositif qui pourrait prédire un cancer du sein jusqu’à 5 ans avant sa survenue, en s’appuyant sur une seule mammographie.

Pour le second cas, où l’Intelligence Artificielle apporte une valeur supplémentaire dépassant les compétences radiologiques, citons par exemple la solution Pixyl, distribuée par Incepto. L’application analyse des IRM du cerveau et permet d’identifier, de catégoriser et de quantifier les informations les plus pertinentes pour des pathologies complexes (AVC, sclérose en plaques, épilepsie, etc.)

De la même manière, Aidence vous aide à dépister un cancer du poumon en détectant des nodules de quelques millimètres. Ces nodules sont ensuite analysés par l’outil, qui va déterminer s’ils sont malins ou bénins.

En somme, l’IA a un triple bénéfice pour votre profession :

  • Accompagner et compléter votre analyse médicale
  • Mieux prendre en charge vos patients en assurant une meilleure sécurité des diagnostics et un raccourcissement des délais de prise de consultation
  • Permettre une meilleure gestion des flux par le praticien et un allègement des charges de travail pour les équipes médicales.

Sachant que l’IA n’en est qu’à ses prémices, nul doute que demain, cet ensemble de technologies constituera la solution indispensable dans une détection des pathologies, toujours plus précise et plus rapide !